Le retour terrifiant du J-1…

Voilà voilà… encore un cycle qui démarre… Le 44ème depuis que j’ai arrêté la pilule. Le 11ème depuis nos début en PMA… Et oui, demain, ça fera 1 an que j’ai fait ma première piqûre de Decapeptyl pour FIV 1.

Et j’ai beau être matinal… j’ai mal… mon ventre me torture, mes jambes me torturent… bref… C’est Youpi DAY !!!

Ce qui me fait bien chier m’embête, c’est que ce cycle est en avance sur les autres… mon cycle est décalé depuis la FC de fin juin… J’ai rendez-vous au centre de PMA le 28… je sens qu’on va encore devoir attendre 1 mois pour la prochaine IAC ou FIV…

 

1 mois déjà…

Voilà un mois que notre deuxième IAC s’est transformé en cauchemar. 1 mois à ruminer ce nouvel échec… plus cuisant que les autres car il y a eu quelque chose… un tout petit quelque chose qui n’a pas voulu rester…

3 ans et 1 mois que j’ai fait ma première FC… et ce nouvel échec me ramène 3 ans en arrière, en ces jours sombres où je pleurais ma grossesse envolé dans les chiottes, où mon ventre me torturait de contractions à cause de ce foutu cytotec…

Pourtant, on le sait que ça peut finir comme ça, que c’est un risque… mais pourquoi une seconde fois, pile 3 ans après… jour pour jour. Chaque jour, je me couche en y pensant, chaque matin, je me lève avec la même pensée… et chaque jour, je me traîne… Je n’avance pas, je n’ai plus envie… Je passe du temps à fouiller et farfouiller le net, les blogs en quête de solution, d’idée à soumettre à ma gynéco, histoire d’avancer.

2 mois de repos forcé… un cycle pour s’en remettre, un cycle où le centre PMA est fermé… en attendant, je cogite, je me pose 1000 questions… j’ai la vague impression que je fais du surplace.

Cette pause m’aura permis quand même de découvrir la blogosphère sur la thématique « PMA, Infertilité… » et de découvrir des parcours similaire au mien. Ça m’a donné l’envie de m’exprimer à mon tour sur ce sujet, même si j’ai l’impression que tout à déjà été dit… mais j’ai besoin de dire moi aussi ce que je ressent… même si personne ne me lit jamais… Bref me voilà à monter mon propre blog… pas évident pour moi qui est toujours créer des sites pour les autres, d’accepter de me livrer sur un blog. Mais j’en ai besoin, j’ai tellement de choses en tête, tellement de rancoeur, de tristesse, de frustration qu’il faut que ça sorte quelque part… Alors l’anonymat douillé d’un blog m’ira bien. L’homme me dirait de retourner voir ma psy, pour en parler… mais parler de quoi… du désarroi dans lequel je me trouve, de la vie qui est une s****e. Je lui en ai déjà parlé… et puis, avec la PMA l’humeur change tous les 15 jours : 15 jours où tu te piquent, c’est l’espoir, l’euphorie du traitement (Oui oui, on avance là, c’est concret), puis 15 jours d’angoisse à attendre THE prise de sang, puis enfin… le résultat, l’échec… la déprime… bref, pas envie de passer pour une bi-polaire de la PMA. Le blog, ça me va, si je peux y mettre ce que je ressent.

Tout ça pour dire, que ça fait 1 mois que j’ai vu ce taux à la con mi-figue mi-raisin, que j’ai saigné pendant 10 jours à évacuer ce semblant de début de micro-grossesse… et qu’encore une fois, mes espoirs ont fondu comme une glace à la vanille sur la plage de st tropez…