Quand le sang revient…

Nous y voilà… Le sang est revenu… après 19 mois sans douleur, sans crampe, sans serviette hygiénique (oui je me suis pas mise à la cup), sans tout ce qui faisait de moi une femme… il est revenu, sans crier gare (ou presque… Le retour en fanfare de mycoses me l’annonçait quand même un peu) et, à mon grand étonnement, sans trop de douleur !
J’angoissais de ce retour, il faut dire que ça ne m’avait pas manquer… et puis en 19 mois, je ne suis plus seulement une femme, j’ai eu l’immense chance de devenir maman… Ma puce va avoir 10 mois… 10 mois que je l’allaite (toujours comme dise certains)… 10 mois où le bien être de ma fille est ce qu’il y a de plus précieux pour moi ! Il y a bien eu les 3 semaines de saignements post-accouchement mais ça n’était rien tout ça… par rapport au grand chamboulement de l’arrivée de TiteBichonne !

Et maintenant que faire ? Le retour du sang marque aussi le retour du questionnement… Le « et si » à chaque nouveau cycle…
D’un commun accord, nous avons décidé de ne pas reprendre de contraception. Après 4 ans d’essais infructueux, 1 grossesse qui s’est terminée en fc, et 1 an de traitement pma, nous pouvons prendre le risque d’un bébé couette, bien que je n’y crois pas une seule seconde !!! Ça serait La blague !
Mais bon, il y a toujours une part de moi, de nous, qui se dit « et pourquoi pas ? »… On verra bien, on s’est dit qu’on serait en mode Free style et advienne que pourra ! On va me dire que c’est un peu tôt de penser au 2 ème après l’arrivée se TiteBichonne mais je ne rajeunit pas. A 35 ans, les chances d’une grossesse à chaque cycle diminuent, et les chances que les tec fonctionnent également… alors on a dit Free Style !

Je vais aussi retenter une perte de poids, ma grossesse et les quelques mois de Free style calorique ont laissé quelques traces… il va falloir que je me reprenne en main, reprendre les bonnes habitudes… pour qu’en cas de retour en PMA (rapport à nos 3 pingouins…), nous n’ayons pas à attendre encore pour tenter les transferts.

Ce blog va peut être reprendre du service… enfin sûrement…

A très vite les copines !

Publicités

In and Out !!!

Pas d’article ici depuis début janvier… Le temps file à vive allure ! J’ai voulu écrire plusieurs articles depuis mais un petit être occupe une immense parti de mon temps… Je ne vous oublie pas, je vous lis et commente, tente de vous soutenir de mon mieux… et j’ose espérer que mon histoire donne de l’espoir à celles qui sont encore sur le quai !

Je reviens ici car nous voilà à un moment charnière de la courte vie de notre trésor et j’avais envie de faire un article à ce sujet ! Attention… ça sent l’article dégoulinant de guimauve… Désolé par avance !

Elle a 9 mois aujourd’hui… 9 mois d’une vie déjà bien remplie et pleine de rebondissements !
Depuis qu’elle a débarqué dans notre vie… depuis ce fameux jour où tout a basculé, nous avons déménagé dans notre belle maison aux volets bleus, changé 3 fois de mode de garde, nous avons fait quelques aller retour dans la famille du sud… etc… bref ça a pas mal bougé pour nous et pour elle !

Depuis 9 mois, je la regarde grandir… incrédule ! Parfois (souvent), me disant que c’est un rêve et qu’on va se réveiller sans elle… mais non, chaque matin (ou plutôt nuit ^^), elle me prouve qu’elle est bien là…

Depuis 9 mois, je n’ai pas dormi de nuit complète (enfin si, une seule…) mais chaque nuit quand je la prend dans son lit pour l’allaiter, qu’elle se love contre moi et tète tranquillement, tout s’efface : les nuits hachées, la fatigue, les petits tracas de la vie… plus rien n’a d’importance dans le silence de la nuit, il n’y a qu’elle et moi ! Traitez moi de maso, mais j’adore ces moments ! Je sais qu’un jour, elle fera ses nuits, certainement très bientôt d’ailleurs… alors j’en profite à fond, même si ça pique quand même un peu quand il faut se lever à 6h 😩 !
Du coup, 9 mois que j’ai découvert l’allaitement… Les débuts furent un peu difficile. La fatigue du retour de la maternité a fait que je vivais un peu mal le fait qu’elle soit toujours pendu à mon sein… mais peu à peu, j’ai commencé à trouver ces moments tellement apaisant. On a trouvé nos marques toutes les 2… et maintenant ça roule tout seul. Jusqu’à mi mars, j’ai tiré mon lait et elle a bu de mon lait quand elle n’était pas avec moi… J’en suis si fière… si fière de mettre tenu à ces tirages quotidiens quelque soit l’endroit et le client chez qui j’étais ! Tire lait, sac isotherme, pain de glace et sachets de stockage dans mon sac à dos ont été mon lot pendant 5 mois…
Je l’allaite toujours mais avec la diversification, elle mange solide à midi et au goûter… et je me garde les tétées du matin, soir et nuit !
Si on m’avait dit que j’allaiterais aussi longtemps et surtout que j’aurais aimé ça, il y a quelques temps, j’aurais bien ri… maintenant, j’ai envie que ça dure longtemps !

Depuis 9 mois, je découvre mon mari dans le plus beau rôle de sa vie : celui de papa ! Lui qui n’avait pas spécialement d’affinités avec les enfants des autres, est un papa attentionné avec sa fille… un vrai papa poule pleins de douceurs et d’attention. Il avait déjà assuré comme un chef durant la grossesse, faisant ce que je n’arrivait plus à faire… il est maintenant présent pour prendre soin de TiteBichonne, pour jouer avec elle, la faire rire aux éclats… et mon petit coeur fond d’amour quand je vois ça (Je vous avais prévenu que ça degoulinerait de guimauve ^^) !

9 mois, l’âge charnière… Le fameux 9 mois dedans, 9 mois dehors…
Celui où elle va découvrir l’attachement et commencer à en avoir conscience… enfin d’après les bouquins et ce qu’on m’a dit ! Mais je crois qu’on y est déjà… Ses sourires quand je vais la chercher chez la nounou et ceux qu’elle fait à son papa quand il rentre le soir sont là pour le prouver ! Elle commence à nous tendre les bras pour qu’on la prenne, elle commence à ramper… bref elle évolue vitesse grand V !
Elle est un bébé plein de vie, sympa, heureux ! Elle bouge dans tous les sens, rit aux éclats, est une vraie pipelette… qui nous abreuve de « Papapapa…. mamamama »… et même des vrais « papa, maman » ! Elle ne semble pas être trop affectée par les moments de séparation… pas de pleurs quand je la laisse chez nounou… je prend ça pour une preuve qu’elle est bien dans sa peau et bien chez sa nounou !
La nounou… parlons en… j’ai une chance inouï d’avoir dégoté THE nounou a 3 minutes à pied de la maison… qui, si besoin, me dépose ma fille quand elle va chercher les grands à l’école, qui accepte mes horaires changeant… et surtout est d’une gentillesse avec TiteBichonne ! C’est tellement chouette après l’expérience en demi teinte de la crèche… heureusement ça n’a pas duré ! Je n’aimais pas cette crèche et leur rigueur stupide… dans le style débile : jeter mon lait tiré avec peine « car une fois qu’il a été réchauffé, on peut plus le rechauffer »… connasse… 180ml de foutu à la poubelle… ça me fout encore les boules mais grave 👿 ! Jamais il m’avait jeté mon lait à la crèche de Lyon… Bref… Cet épisode est terminé ! Nounou est top… et je compte bien la garder le pluuuussss longtemps possible 😆😆 !

9 mois… déjà ! Et comme dit Korben : « On est heureux tous les 3″… ohhh oui… on est heureux… je pourrais me plaindre… me plaindre qu’elle pleure (oui elle pleure de temps en temps, les dents la font souffrir de temps en temps)… me plaindre qu’elle me réveille encore la nuit… mais finalement je vis tout ça très bien… j’essaie de faire au mieux pour ma TiteBichonne, je me fais confiance et on s’en sort pas mal !

Doucement nous envisageons notre retour en PMA ! Je viens d’avoir 35 ans et mon uterus et mes hormones ne rajeunissent pas… Nous avons 3 pingouins qui nous attendent sur la banquise et j’aimerais bien ne pas attendre que nos chances diminuent de trop avant de nous décider… Bon, avant ce retour, il va falloir perdre un peu de poids… je manque de motivation… mais ça serait bien de perdre quelques kilos, histoire de ne pas perdre de temps pour notre retour !

Bref… il s’est passé beaucoup de choses pendant ces 9 mois… notre vie a littéralement changé, notre TiteBichonne est un vrai amour… et chaque jour je remercie la PMA de nous permettre de vivre ces beaux moments ! Je me sens tellement sereine grâce à elle… je crois que je n’avais jamais ressenti une telle sérénité ! Je me sens complète !… C’est con à dire… mais je crois que j’ai réussi à mettre les mots sur ce que je ressens vraiment… Je me sens entière… (qui a dit comme la crème ? 😂)

Et chaque jour, je pense à vous qui êtes encore sur le bord de chemin, je pense à celles pour qui DNLP a vraiment (mais alors vraiment) gravement déconné… je pleure de savoir que plusieurs d’entre vous sont encore à quai… et tellement en souffrance. Je pense particulièrement à Simone, Zazounette, Julys, Mam’zelle Fleur et tant d’autres… quel courage vous avez ! Je ne sais pas si j’aurais le même courage !
Je vous souhaite qu’enfin un petit être vienne peupler votre vie de petites joies qui font le grand bonheur ! Je sais c’est dégoulinant de bons sentiments à souhait ! Mais de tout coeur, j’espère que l’horizon va s’éclaircir pour vous !

A bientôt ici… ou sur vos blogs !

Il y a 2 ans…

Nous fesions notre entrée en PMA !

Nous attaquions notre premier protocole de Fiv… Le 23 août 2013 au soir, je me piquais pour la première fois au decapeptyl, la première d’une longue série.
Nous étions plein d’espoir, exciter qu’enfin il se passe quelques choses après 3 ans d’essais infructueux, une fausse couche traumatisante et 8 mois de régime.

Il s’en est passé des choses en 2 ans… nombre d’espoirs déçus, de pleurs.. mais aussi toujours le soutien du Docteur Doudou et de son équipe, de nos amis les plus chers… eux qui nous on relevait à chaque échec, qui nous ont encouragé et qui y croyait plus que nous ! Il y a 1 an, je découvrais la blogo et votre soutien…

Et aujourd’hui, le but est atteint, la douleur et les galères de ce parcours du combattant est récompensé par notre pitchounette qui nous a réconcilié avec DNLP… même si on se méfie encore d’elle… elle en a jamais fini celle ci !

Il va falloir que je prenne une décision sur l’avenir de ce blog… que faire…
L’objectif de celui ci était d’avoir un espace pour exprimer ce que nous vivions, j’ai découvert grâce à lui une belle communauté, de belles personnes qui m’ont permis de me sentir moins seule, de voir qu’il y avait toujours de l’espoir même quand l’échec était là. Je ne souhaite pas le fermer, je sais qu’on devra repousser un jour la porte de la pma pour donner un petit frère ou une petite soeur à notre TiteBichonne ! Et comme Docteur Doudou m’a dit dernièrement : « on se revoit bientôt, ses petits frères et soeurs sont chez nous ».

Je n’oublie pas nos 3 pingouins sur la banquise… Ces pingouins chèrement acquis… que j’ai bien l’intention d’utiliser ! Pas tout de suite, on va profiter de notre pitchounette avant, mais dans 1 an, nous remettrons sûrement la machine en route. Je ne veux pas attendre trop longtemps, j’ai 34 ans et je ne me vois pas attendre 2 ou 3 ans avant de penser au deuxième…

Je laisserais sûrement un article de temps en temps pour vous donner des nouvelles ou quand l’actualité me fera réagir… bref on verra !

En tout cas je reste dans le coin pour vous soutenir, vous qui m’avez soutenu, qui avez été là quand ça n’allait pas !

Je voulais vous dire Merci également car c’est aussi grâce à vous qu’on a repris le chemin, qu’on a repris espoir…
Alors j’espère que notre parcours donnera de l’espoir à celles qui sont encore sur le quai… Je pense à vous chaque jour, et j’essaie de trouver les mots pour vous soutenir !
Ma place dans le train est maintenant libre, je vous souhaite qu’elle soit vite occuper par l’une d’entre vous !! Et comme la Reine a enfin libéré la place aussi… y’a 2 places de libre maintenant !

A bientôt à toutes !!

5 semaines qu’elle est là !

image

5 semaines qu’elle fait partie de nos vies… 5 semaines… et on ne sait déjà plus comment c’était avant !
Chaque jour elle évolue, chaque jour nous la découvrons et nous apprenons à devenir ses parents.

Elle a fait une entrée en fanfare dans notre vie… c’est qu’elle était pressée cette petite ! J’ai encore du mal à croire que ce fut si rapide… pas eu le temps de faire ouf, de réaliser que le grand jour était là qu’elle était déjà sur mon ventre, à gigoter…
J’ai à nouveau le vente vide, mais mon coeur est plein de cet amour tant attendu, celui de maman. Elle est la récompense de ces années de galère.
Nous n’oublions pas par où nous sommes passés, ce qu’il a fallu faire, encaisser pour qu’elle fasse partie de nos vies… mais Bordel ! Qu’est ce que ça valait le coup !!! Quelle joie de prendre soin de notre petit coeur !
Alors oui, elle pleure et on comprend pas toujours pourquoi, elle nous fait des trucs dans ses couches dont on se demande d’où elle sort ça, et oui ça fait 5 semaines que j’ai pas dormi une nuit complète, mais ce n’est rien par rapport à l’apaisement que je ressent… ce n’est rien par rapport à la joie de se rendre compte qu’elle me regarde et qu’elle me sourit ! Alors oui, j’ai les seins qui tirent, qui sont gonflés de lait… mais ça n’est rien par rapport à la joie de la voir teter goulument mon sein et remplir son petit ventre de mon lait, ce n’est rien quand je me dis que c’est grâce à moi qu’elle grandit !

Parfois, la nuit je me réveille, me demandant pourquoi elle ne m’a pas encore réveillée pour la tétée nocturne. Je me lève, et je vais voir si elle dort… et mon coeur fond de la voir dormir aussi bien dans son berceau…

Bref, ça sent la guimauve et le chamallow tout mou chez nous… Nous fondons littéralement devant cette petite demoiselle… si petite mais qui occupe déjà tellement de place dans nos vies…

Je vous souhaite à tous et toutes de vivre d’aussi jolis moments très vite… Je sais que pour certaines les temps sont durs, mais la bataille en vaut vraiment la peine ! Alors ne baissez jamais les bras… on sait tous et toutes qu’on peut se décourager, mais quand le bout du chemin est récompensé par l’enfant tant attendu… tout ce parcours prend tout son sens !
Des bises à tous et toutes !

Ma fille

Bonjour ma fille,

Nous t’avons longtemps désiré. Et ce n’est pas une phrase anodine. Un soir de jour de l’an alors que je dansais avec ta maman, j’étais heureux. Je savais que ta mère avait un désir fort qui l’animait. Ce soir là, nous sommes devenus tes parents au plus profond de notre cœur.

Nous ne savions pas encore ce qui nous attendais mais nous étions heureux.
Nous avons donc essayé de t’avoir par nos propres moyens. Nous pensions que ça serait facile. Un matin, j’étais sur le balcon de notre appartement et Leeloo m’y a rejoint. Les larmes aux yeux. J’ai tout de suite compris. En cette seconde, je me voyais déjà papa.
Mais voilà, ce n’était pas encore toi. Nous avons donc essayé encore sans succès jusqu’à ce que nous comprenions qu’il nous faudrait de l’aide.
Nous avons donc fait la connaissance du Docteur Doudou qui a cherché à comprendre ce qui n’allait pas. Nous avons alors commencé un long parcours qui fût rude.
Mais voilà, notre amour a été plus fort que l’adversité.

Pendant ce temps ta grand mère est tombée très malade.
Oui, je te parlerais de ta grand mère plus tard.

Mais voilà un jour nous apprenions la nouvelle, le Docteur Gamètes avait réussi à créer la jeune pousse qui deviendrait ce que tu es devenue aujourd’hui.
Nous avons mis au courant assez vite ton parrain, ta marraine ainsi que tes grand parents. La joie que tu a propagée ce jour là a été immense.
Tu as été le souffle d’espoir, la bouffée d’air pur dont on avait tous besoin.
Tu as donc élu domicile dans le ventre de maman d’où tu as continué à diffuser de l’amour dans cette famille. Lorsque nous parlions de toi à ta grand mère, ça la rendait heureuse.
Malheureusement, sa maladie progressait mais elle était très forte et nous savions tous qu’elle avait besoin de penser à toi, de t’imaginer pour lutter. Elle a été si forte si tu savais. Mais voilà ça n’a pas suffit et ta grand mère est partie. Elle nous a été enlevée. Mais Toi pendant ce temps tu prenais des forces. Tu devenait la réalité de notre rêve. Tu as été très forte. Je suis fier de toi.
Puis un jour tu as décidé que c’était le bon. Tu es arrivée dans nos vies, tu as poussé ton premier cri, je t’ai mis tes premiers habits. Nous t’avons fait ton premier câlin, tu as pris ton premier repas. Oui je vais m’arrêter là. Tout ça pour dire que nous t’accompagnons pour que tu deviennent quelqu’un de bien. Rien de plus. Je ne te pousserait pas à faire tel ou tel autre métier. J’essayerais juste de te pousser à concrétiser tes rêves.
A te pousser à aller plus loin quand tu n’y croira plus mais que tu en sera encore capable. A te stopper quand tu fera fausse route. Je chercherais juste à ce que tu deviennes la meilleure version de toi même.

Alors parfois tu ne comprendra pas mais je t’expliquerais. Parfois tu me détestera mais saches que je t’aimerais.

Saches que tu pourra toujours compter sur moi.

Ton papa.