Et bam…

Il y a des jours où on y pense pas forcément… où la douleur et la tristesse sont comme des tâches de fond sur un ordi (déformation professionnelle oblige…)

Et il y a des jours où ca (re)devient plus présent… comme hier…

Il y a eu ma fille juste avant le coucher… Celle à qui j’avais expliqué que l’amour d’une maman venait d’un petit bout de son cœur qu’on donne quand le bébé est dans le ventre… ces mots que j’avais utilisé seulement quelques jours avant… que j’ai réutilisé hier soir car elle voulait me donner un de ses jouets avant de dormir pour que je ne l’oublie pas… je lui dit donc que je n’ai pas besoin de son jouet pour penser à elle et là, elle me dit de le prendre pour penser à Bébé des étoiles… et bam… et de lui réexpliquer pour le petit bout de cœur… et d’un coup, son visage qui se ferme et là, elle me dit « Mais moi je lui ai pas donné de mon coeur… ». J’essaie tant bien que mal de lui expliquer qu’ils partagent tous les 2 un bout de mon cœur… et elle me dit « tu peux m’en redonner ». Je fais donc mine de prendre un bout de mon cœur et lui donne… son visage s’est illuminé d’un sourire et elle est retournée se coucher comme si elle tenait le plus précieux des trésors contre elle… pffiouuuu…

Et puis… au moment de me coucher… ce moment où le vague à l’âme est plus fort, où la tristesse monte comme un fleuve en crue. Et là, ça me submerge, ça m’englobe, ça emporte tout…

Et ce phare dans la tempête… ses bras à lui, mon roc ! Il me prend dans ses bras… malgré l’heure tardive, il me pose des bisous sur les cheveux, il me laisse pleurer, il me caresse les cheveux… et il attend patiemment que les larmes cessent… que le calme revienne… que ça fasse un peu moins mal !

Un texte pour lui…

Cela peut paraître étrange mais j’ai eu l’idée de ce texte dans la journée où j’ai su que le coeur de LittleA avait cessé de battre.

Je crois que je l’ai écrit la nuit après l’accouchement…

Je l’ai écrit puis lu lors de la cérémonie religieuse que nous avons donné pour lui… je vous le partage :

« Je ne vous dirais pas que c’est douloureux…
Je ne vous dirais pas que j’ai le cœur en miette…
Je ne vous dirais pas que c’est injuste et que je suis en colère…
Vous devez vous doutez de tout cela…

Je ne peux vous parler de qui il était, de ce qu’il a fait.
Je ne peux vous dire qu’il était formidable, aimant, bon pour les autres…
Car il n’en aura pas eu le temps…

Je peux vous dire qu’il s’est battu, qu’il bougeait formidablement, qu’il y avait une force de vie dans ses mouvements qui était incroyable… comme s’il savait que ça ne durerait peut-être pas…

En revanche, ce que je veux vous dire… c’est que nous avons une chance incroyable…
la chance qu’il se soit installé dans mon ventre, la chance malgré tout de l’avoir connu…

Une autre chose que je veux vous dire, c’est aussi notre chance de vous avoir vous… tous…
Durant ce début de grossesse compliqué, vous avez été là, nombreux…
Et surtout durant ces derniers jours, depuis ce samedi soir, où le hasard a fait que nous n’étions pas seul à la maison, que nous avons pu sans souci laisser notre puce et partir aux urgences… depuis ce dimanche où nous avons diffusé la nouvelle de mon hospitalisation… et chaque jour depuis, votre présence, vos pensées, vos messages nous ont porté… Jeudi dernier, nous n’étions pas seuls dans cette salle, vous y étiez tous par le cœur et l’esprit. Ça nous a aidé, plus qu’aider même…

Alors Merci… du plus profond de mon cœur merci… Grâce à vous, j’ai l’impression que c’est moins lourd… « 

Le blog qui n’avait jamais aussi bien porté son nom

1 mois déjà que nos 3 jours terribles ont eu lieu… 1 mois que j’ai le ventre vide… à nouveau 😞

Ces 3 jours où tout a basculé, 3 jours où nous sommes passés d’un risque de grande prématurité à la mort de notre LittleA…

11 décembre : constat que le coeur de LittleA s’est arrêté… d’abord un monito silencieux, puis une écho où plus rien ne bouge…

12 décembre : transfusion sanguine, accouchement, retention du placenta, curetage foiré, anesthésie générale… rencontre avec mon trop petit ange…

13 décembre : cœur en miette, fucking placenta qui s’accroche à moi, douleurs, sang, transfusion, embolisation en urgence des veines utérines, morphine…

3 jours traumatisants où mon corps a subit tellement…

Il y a 1 mois, j’étais installé en salle d’accouchement, branché à la salvatrice péridurale, on m’avait transfusé 2 poches de sang, j’avais avalé les 3 premiers comprimés qui devaient provoquer les contractions pour que mon petit ange sorte, il faudra 2 autres prises à 3h d’intervalle pour qu’il sorte de son cocon qui aurait du le garder à l’abri pendant encore 4 mois… ou du moins encore un petit peu plus de temps.

Il y a 1 mois que mon cœur pleure chaque jour mon ange parti trop tôt… et que mon corps se remet de toutes ces actes médicaux qui m’ont empêché de m’occuper comme je l’aurais voulu de mon LittleA… je n’ai du passé qu’une demi-heure en tout est pour tout avec lui… et je ne l’ai eu que quelques instants dans les bras, j’avais si peur à ce moment là que son petit corps s’abîme que j’ai réduit ce temps que j’aurais du passé avec lui… mais l’obsession de ce moment là me laisse pleine de regret de ces moments où j’aurais pu l’avoir longuement contre moi… les seuls instants que j’aurais pu avoir avec lui, je me les suis refusé sans penser qu’il me serait impossible d’en avoir d’autres… une demi-heure pour l’éternité !

Et à présent mon ventre est vide, complètement… le placenta a fini par s’évacuer seul grâce à l’embolisation qui a permis qu’il se nécrose…

Ce ventre vide… de temps en temps, surtout quand je me couche, je le caresse encore, comme s’il était encore là… mon LittleA !

1 mois déjà… putain… 1 mois !

Clap de fin

L’histoire aurait pu être si belle… mais elle s’est transformée en cauchemar ce 11 décembre…

Ce 11 décembre 2019 où nous avons appris que le cœur de notre bébé miracle s’était arrêté de battre…

Petit A. a rejoint les anges…

laissant un vide béant dans nos cœurs et dans mon ventre… 😔😔😔😔

Tout doucement…

Me revoilà à petits pas sur ce blog qui a recueilli tellement de mes états d’âmes au cours de notre parcours PMA qui a laissé tellement de traces indélébiles sur nos âmes…

Me revoilà sans faire de bruit… presque gênée, de peur de blesser.

Car notre vie a été bouleversé ces dernières semaines… car à petits pas, sans faire de bruits, la vie nous a offert un joli cadeau surprise… 4 ans presque jour pour jour après la naissance de notre TiteN, la vie a décidé d’installer dans mon ventre une deuxième petite merveille…

Nous, qui n’espèrions plus un bébé couette, et bien ça a été un bébé drap… enfin canicule ! Moi qui déteste la chaleur… j’ai été servie…

Prudence étant notre credo, j’ai tardé à en parler à mon homme… j’avais 15 jours de retard quand je lui ai enfin dit pour le retard de règles, nous étions encore en vacances, la veille de rentrer. Et en rentrant ce sont les mains tremblantes et le cœur qui battait la chamade que je suis allée acheter un test et que je l’ai fait… Quelques instants plus tard, 2 p*****s de barres se sont affichés devant mes yeux incrédules… c’était le 4 août…

Aujourd’hui, je suis donc enceinte d’un peu plus de 12 SA. L’écho T1 a été faite vendredi, un petit alien de 6cm de la tête aux fesses qui a donné un peu de fil à retordre à l’échographiste barbote dans mon ventre… c’est à la fois étrange et tellement fou ! Moi l’infertile qui tombe enceinte naturellement.

Mais comment on fait… comment on sait les dates précises de : conception, de DPA, d’écho… bref tout ce qui était totalement clair et net pour ma première grossesse, tout se fait à tatons pour celle-ci… c’est étrange… on ne sait pas faire. Comment on sait que ça va tenir sans progestan, sans aspegic nourrisson, sans 3 pds pour confirmer la hausse des BetaHCG… ça a été pour moi beaucoup beaucoup d’angoisse…

Le premier trimestre s’achève bientôt… et il semblerait que le rêve veuille continuer. Ce 1er trimestre n’aura pas été sans mal, des saignements angoissants comme pour TiteN mais là, pas de structure à proximité capable de me rassurer… ça a été difficile et ce n’est pas encore tout à fait fini… 😔

Il y a eu aussi les remarques… attendues… « ah ben vous voyez, c’est comme la belle sœur du beau-frère de la grand-mère du boulanger du village à gauche de la ville d’à côté… elle aussi le 2eme bébé, elle a pas eu besoin de refaire de fiv »… et la réponse n’a pu être plus clair que : « oui alors je t’arrête tout de suite… TiteN est née il y a 4 ans et j’ai pas repris de contraception… donc 1 grossesse en 4 ans, ça tient globalement du mega miracle » ! La tête des gens en face qui decouvre en effet que même si j’ai pu tombé enceinte, ça n’a quand même pas été tout seul… et que l’infertilité reste dans notre vie… voilà voilà… ! Mais c’est lassant car je vais sûrement en entendre d’autres… Bref on redira, on expliquera encore, je resterai toujours infertile dans ma tête et mon cœur… mais voilà les planètes se sont bien alignées cette fois ci, et nous avons la chance de (re)vivre l’attente d’un enfant, avec la joie d’entendre notre TiteN nous dire qu’elle va devenir grande sœur… et ça, ça n’a vraiment pas de prix !

Retour en PMA…

Faire la route vers le centre, se garer pour la première fois depuis 3 ans et demi dans le parking, reprendre l’ascenseur… et enfin franchir cette porte que je n’avais pas vu depuis si longtemps.

Rien n’a changé ou presque. Les fauteuils crapaud de la salle d’attente ont été remplacé par des chaises, ils devaient prendre trop de place. Le secrétariat a été réaménagé mais les secrétaires sont toujours les mêmes, gentils et douces, comme dans mon souvenir. Pendant que j’attends, l’une d’elle est au téléphone avec 1 patiente et lui donne les instructions pré ponction : gonal f 375 UI et orgalutran jusqu’à samedi, puis dimanche soir à 19h25 Ovitrelle, puis plus rien jusqu’à la ponction… on vous attend mardi matin à 6h45 ! Petit pincement et bouffée d’espoir pour cette patiente qui voit le bout de son protocole… Pffiouuu je me revoit, 4 ans en arrière !

Docteur Doudou est en retard, seulement d’un rendez vous… ça a été pire. La femme du couple qui passe avant moi est nerveuse… Leur rendez vous n’a pas duré très longtemps, sûrement un contrôle en cours de protocole.

C’est mon tour. Elle me fait un grand sourire…

– « Alors Madame S., comment ça va cette nouvelle vie ?

– Que du bonheur !

– TiteN a 2 ans et demi maintenant (et ça sans regarder son écran d’ordi, je siffle intérieurement… lol). »

Elle me parle aussi de nos pingouins.

Bref, elle a relu mon dossier avant et rien que pour ça, ça me fait plaisir d’avoir repris rendez vous avec elle.

On échange sur le pourquoi de mon rendez vous… faire un bilan sur mes cycles anarchiques, prévoir un transfert… Elle me dit qu’il faudrait que je perde 17kg, je m’en doutais, je lui dit que j’ai déjà entamé un suivi par un diététicien, qu’on va travailler sur mes tca. Elle me dit qu’un transfert en juin, ça serait bien, me fait les ordonnances pour les bilans, une ordonnance pour 6 mois de Duphaston et de Gynepharm… Elle me dit qu’on va refaire le 100%, elle me dirige vers sa secrétaire, qui refait le 100% en ligne (ça, ça a bien changé), je paie…

Et hop me voilà dehors, l’objectif de poids en tête, je me dis que ça va être chaud… mais que je l’ai déjà fait et que je le referais, pour l’espoir d’une nouvelle grossesse et l’espoir d’un nouveau bonheur…

Bref, j’ai fait mon retour en PMA 😉

Croisez les doigts pour moi… Je vais avoir besoin de vos soutiens 😘

2018…

Une nouvelle année s’est achevée, une belle année au côté de notre TiteN, une deuxième année dans notre maison… pleine de rire et de joie !

Mais… parce qu’il y a un mais, je me sens de plus en plus incomplète, je vais avoir 37 ans, c’est étrange, je n’aime pas ce chiffre, je ne veux pas les fêter comme je suis actuellement… Il faut que je réagisse !

Notre vie est belle au côté de notre puce mais l’ombre de l’infertilité plane toujours autour de nous. Je suis fille unique et je ne veux pas que ma fille le soit…

C’est con, mais notre maison a 3 chambres. Il y avait aussi 3 chambres chez mes parents, et cette 3eme chambre m’a servi tour à tour de salle de jeux puis de bureau… Et je ne veux pas que notre 3eme chambre serve à ça. Je veux qu’elle abrite un deuxième petit… Je veux qu’elle soit rempli de ses gazouillis, de ses pleurs (le moins possible), je veux que le berceau dans lequel j’ai dormi, où ma fille a dormi, serve à nouveau. Je veux que ma maison soit empli des rires de 2 enfants…

Alors j’ai déjà entrepris plusieurs choses… Déjà la perte de poids est démarré. Je suis suivi par un diététicien qui m’apprend à être bienveillante avec moi afin de me réconcilier avec mon corps et surtout apprendre à mieux gérer ma manière de me nourrir. Vaste chantier, j’ai beaucoup d’espoir dans son bienveillant suivi !

Et dernièrement, suite à un retard douloureux, j’ai enfin pris mon courage à deux mains et pris le 1er rendez vous de notre sûrement deuxième parcours PMA… J’ai peur, peur car depuis quelques mois, mes cycles sont un vaste bordel… des règles qui durent 10 jours, des cycles irréguliers, des mycoses… bref, plusieurs signes qui me font penser que ça n’est pas gagné.

Alors voilà c’est reparti. On repart sur le chemin pour, je l’espère, vivre au bout la deuxième plus belle rencontre de notre vie !

#Hope

D’une année à l’autre…

Décidément, il y a de drôle de coïncidence.

Cela fait 1 an tout juste que j’ai écrit mon dernier article et il était sur le même sujet que celui qui me fait revenir ici !

En fait je suis programmée pour avoir un retard de règles en janvier… 😝😝😝

Mais cette fois ci, ça fait bien plus mal que l’an passé… Dernière règles le 6 décembre, 6 janvier toujours rien. Bon le temps nous a appris à être prudent, je laisse donc passer le temps… pour voir… Et rien n’arrive, que dalle… Je commence à y croire, vraiment… mais je ne fais pas de test, l’expérience me fait dire qu’il ne faut pas en faire. Et j’ai bien fait, j’aurais encore dépenser 10€ pour rien puisque ces fucking reds se sont annoncés le 22 !

Déception, tristesse, colère… mes sentiments sont ceux que nous connaissons toutes, nous, les infertiles… DNLP se joue encore de moi.

Mais putain que ça fait mal.

Celle qui a cru qu’elle serait une Gertrude !

Voilà longtemps que je n’ai pas écrit ici… environ 9 mois…

9 mois depuis mon retour de couches… et 9 mois sans contraception ! Alors forcément l’espoir d’un bébé couette ne nous quitte pas !

Depuis mon retour de couches, j’ai des cycles réglés comme une horloge… tous les 28-30 jours, paf les reds sont là…

Mais depuis une dizaine de jours, j’ai le doute… des symptômes que j’avais eu en début de grossesse pour TiteBichonne… bref j’avais le doute. Mes dernières règles datant du 19 décembre, le 19 janvier, toujours rien. Et en bonne PMette que je suis, je n’ai pas pu m’empêcher d’espérer bien fort.

Le lendemain j’envoie mon chéri me chercher un TG… j’attends encore une nuit et je le fais le matin… il paraît que ça marche mieux le matin 😜 !

Évidemment il est négatif… mais toujours aucun signe des reds… mais rien de rien ! Il paraît que ça existe les faux négatifs, c’était peut être trop tôt !

Hier soir, on emmène TiteBichonne chez la toubib, j’en profite pour demander 1 ordo pour une prise de sang…

Et évidemment c’est une fois rentré à la maison avec l’ordonnance pour les bHCG en main qu’elles débarquent… ces sal**** !

Grrrr !!!! Fuck DNLP !!! 🖕🖕🖕🖕