Dilemme…

J’ai besoin de vos lumières…

Vendredi soir, nous sommes invité chez MA avec l’auteure du Guet-Apens de fin juillet… C’est pas que je ne les ai aime pas… Mais ils sont tous parents et bien sûr il y aura les enfants. Comme ils se retrouvent sur beaucoup de sujet (les enfants ont 3 mois d’écart), ils s’entendent tous très bien.

La dernière fois qu’on s’est retrouvé tous ensemble, c’était à l’occasion d’une balade avec les enfants… et je me suis senti très mal. Je suis rentrée très déprimé de les voir s’occuper de leur bambin et de parler de leur « problèmes de parents »… Et finalement, ça a été une mauvaise expérience…

Du coup, comme avec MA, on s’était promi de tout se dire, je lui ai fait part de ma gêne et de mon angoisse de cette soirée. Elle m’a dit qu’elle comprenait très bien et que si on ne venait pas, elle ne m’en voudrait pas. Elle m’a dit également qu’elle était très contente que je lui ai dit tout ça.

Je suis assez divisée. J’aimerais beaucoup y aller, car je les aime tous beaucoup, mais ensemble, ils sont insupportables pour moi, qui est en mal d’enfant…

Ce qui m’embête vraiment, c’est que j’ai envie d’y aller, parce que ça me saoule de me couper de mes amis à cause de ce parcours chaotique… de m’empêcher de faire des choses car j’ai peur de me retrouver encore une fois mal à l’aise…

Et vous, que feriez-vous ?

Publicités

13 réflexions sur “Dilemme…

  1. coucou Leloo comme je te comprends…moi jai une devise depuis que j’ai mis les pieds en PMA « ne fais que ce dont tu as vraiment envie de faire, envoie balader le reste » on s’en fou du quand dira t-on ! on fait tellement de chose qu’on a pas envie de faire parce qu’on a pas le choix lorsque quon se retrouve pmette alors quand on peut choisir je n’hésite plus. ces journées/après midi/ ou soirée entre mamans s’est juste une torture morale pour ns pauvres infertiles qu’on est pas obligé de s’infliger..tu peux les voir séparément mais ensemble s’est multiplier sa peine de ne pas être » comme eux »….voilà mon ressenti….bisous

    Aimé par 2 people

  2. Puisque tu lui as dit tes angoisses, je pense qu’elle va être délicate et éviter ou détourner les conversations qui tournerait autour de leurs enfants, non?
    Mais si ça t’angoisse trop, annule. Tu auras bien l’occasion de les voir dans d’autres circonstances.

    Aimé par 1 personne

  3. Merci les filles… je me laisse jusqu’à mercredi pour peser le pour et le contre… je verrais bien…
    LaChouette, malheureusement, ils connaissent tous notre situation, mais c’est plus fort qu’eux, et je ne veux pas que chacun se contrôle pour nous… c’est bien ça le dilemme… 😦

    J'aime

    • Y’a se controler et se controler. Y’a passer la soirée à parler de ça et lâcher une info en passant. De toutes façons, c’est aussi ça l’amitié: faire attention aux autres.
      Ce n’est pas du tout la même chose évidemment, mais tu vois, je suis très humour noir. Mais si je suis dans une soirée avec une copine qui vient de perdre son père d’un cancer, je saurais me contrôler pour pas faire des blagues douteuses.

      J'aime

      • Malheureusement je pense qu’ils ne s’en rendent même pas compte… d’où mon appréhension.
        Pour exemple, l’année dernière à une soirée, l’auteure du guet apens qui sort : ah tient il va y avoir une nouvelle membre du club des parents, Machine est enceinte… Bammm prends ça dans ta mouille… je me suis décomposée. Elle le fait pas exprès, elle s’est excusée mais c’était dit et le mal etait fait.

        J'aime

  4. Pour moi aucune hésitation, je n’irais pas. C’était pas évident au début mais aujourd’hui ça fait quatre ans et j’ai appris à me protéger. D’autant plus que tu as une amie compréhensive, c’est précieux. Je comprends que tu n’aies pas envie de te couper mais tu as peut être des occasions de les voir séparément ou sans leurs enfants ?
    Écoute ton instinct. Bises.

    Aimé par 1 personne

  5. Coucou,

    moi je te comprend très très bien mais je pense que j’irai (ne me flinguez pas direct ! ). Ce sont tes amies, elles font parfois (ou même souvent des gaffes) mais leur vie ne tourne pas autour de la notre. Elles essayent de comprendre mais ne connaissent pas cette douleur/ce manque d’enfant. En soirée, elles ont elles aussi envie de s’amuser et de se changer les idées et ça passe par des conversations de couches et de nounous… Même si c’est relou, ennuyeux et douloureux, ce sont aussi des moments précieux pour elles et qu’elles aimeraient partager avec toi malgré que pour toi le parcours soit plus compliqué… Et puis si ce sont de vraies amies, sois directe quand tu vois que ça devient border-line pour toi. Genre « on peut changer de sujet les filles? On était pas là pour faire la fête ? »

    Et au pire, tu t’incrustes dans la conversation des mecs ! (bon c’est ma solution de repli ultime en soirée ahaha)

    Aimé par 1 personne

  6. Je comprends parfaitement ton point de vue Giffette… et mon article est là aussi pour confronter les avis…
    Mais nous n’allons pas y aller… je ne me sens pas assez forte pour affronter cette soirée… ça me fait vraiment chier car j’aurais aimé y aller à cette soirée, s’il y avait eu d’autres personnes invités, on y serait aller… mais là, la balade hivernale avec eux se rappelle à moi, et le mal être que j’ai ressenti après aussi. A l’époque, je n’avais pas fait une seconde FC. Je suis trop fragile pour cette soirée ! Tant pis, on les verra à d’autres occasions…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s