Ma « meilleure » amie + Edit « Vidage de sac »

Le sujet difficile du moment… enfin je dis du moment, mais ça fait un moment que ça dure… et ça commence à faire très mal.
Fille unique de mon état (mes parents ont préféré casser le moule après mon arrivée), j’ai toujours était assez solitaire. J’ai eu pas mal de copines qui sont venues puis reparties… et puis un jour il y a eu Elle… elle est entrée dans ma vie, naturellement, je suis rentrée dans la sienne aussi naturellement… Depuis 20 ans, nous avons été là l’une pour l’autre pour affronter les pires tempêtes et les grandes joies…

Et puis elle l’a rencontré lui… après plusieurs années de célibat à me regarder vivre mes premiers émois amoureux avec celui qui m’accompagne depuis maintenant 15 ans (Putain… 15 ans), elle a enfin rencontré L’Homme avec un grand H… son homme… malheureusement, elle s’est oublié et fondu en lui. La fille rigolote avec qui j’aimais rire et pleurer s’est transformé en une « huître mielleuse » à coup de « chéri d’amour » et de « mon cœur ». Elle, si indépendante, elle est devenue celle qui doit voir avec son « petit chéri » si on peut se faire une soirée cinoche ou un truc entre filles.
Elle m’en a peut être voulu d’avoir trouvé l’amour avant elle, bien qu’elle ne me l’ai jamais dit… je pense que ça me blesserait à mort qu’elle me dise ça maintenant.
Mais depuis 4 ans elle s’est largement rattraper : installation dans un appartement au bout d’un an à peine, un bébé au bout de 3, le mariage dans la foulée et dernièrement achat d’un appartement…. bref… je suis battue à plat de couture.

Depuis ma fc, j’ai toujours redouté le jour où elle m’annoncerai une grossesse… je le lui avait dit d’ailleurs et fait promettre de ne pas traîner pour me le dire sinon ça aurait été encore pire… bref, elle angoissait à mort de me l’annoncer. Nous n’étions pas encore en parcours PMA mais elle a choisi la date qu’il ne fallait pas pour me l’annoncer : pile 1 an après ma fc… quasi jour pour jour et, pas de bol pour elle, le soir où une autre amie accouchait… (en plus)… bref une soirée terrible. Elle était hyper emmerdée, à la fois super heureuse et en même temps triste pour moi, pour nous…
Et puis l’enfant est arrivé, elle m’a demandé d’être sa marraine… j’ai accepté avec bonheur même si… bon… ça va bien 5 minutes d’être seulement marraine (merde… je veux être maman moi)…

L’enfant grandit, c’est un beau bébé joufflu… grand et costaud… bref… mais là aussi ma meilleure amie s’est oublié. J’ai l’impression qu’il n’y a plus que son « petit mari » et son gamin qui compte. Depuis 6 mois, on a du se voir 3 fois… et encore attention au rythme de l’enfant.
Un exemple : mon mari m’organise un anniversaire surprise pour mes 33 ans. Nos amis débarquent à la maison avec l’apéro… elle est là avec son fils… mais la sacro-sainte heure du bain arrive et là, elle est rentrée pour lui donner son bain, le nourrir et le coucher. Elle est restée 1h pour mon anniversaire… 1 seule et unique petite heure… après tout ça n’était que mes 33 ans, j’avais juste été licenciée éco 1 mois avant. C’est vrai que le bain de son fils était certainement plus important que d’être auprès de sa meilleure amie. Vous allez me dire « Oui mais elle est venue »… je vais vous répondre que si c’était seulement pour me filer mon cadeau et se barrer après, on aurait pu faire ça vite fait au coin de la rue, ça n’aurait pas « perturbé » son cherubin. Je crois que c’est la première fois que je vois des parents aussi psycho rigide sur le rythme de leur gamin : bain à 18h45, repas à 19h15, couché à 20h (et tout ça avec l’oeil sur la montre dès fois qu’on soit en retard d’une minute)… et surtout surtout ne pas déroger à la règle. Mais merde… j’ai envie de la secouer comme un prunier et de lui hurler de péter un coup, de regarder ce qu’elle est devenue… de la réveiller…
Bref… on se voit donc en mars pour l’anniversaire de son fils, puis pour mon anniversaire, elle nous ré invite une ou 2 semaines plus tard… puis plus rien pendant presque 2 mois et demi. Madame prépare son déménagement dans son nouvel appart à moins de 100m de l’ancien (il parait qu’il ne faut pas déraciner un enfant de 15 mois, on claque donc 250 000€ dans un appart à côté de l’ancien pour pas le traumatiser, nan mais faut pas être taré, sérieux ?)… bref zen… quand j’ose lui dire qu’elle pourrait prendre des nouvelles (j’ai juste fait un protocole de fiv et 2 protocoles d’iac tous foiré pendant ce temps), elle me réponds dans un bâillement « on n’a pas trop le temps ». Je suis tombée sur les fesses… Putain… 20 ans qu’on se connaît, je vis certainement les pires moments de ma vie actuellement, et elle me dit qu’elle a pas trop le temps… bla bla bla… achat… prêt… bébé… bla bla bla… paperasse… bla bla bla… boulot… Ah ben elle repassera la « meilleure » amie…
Merde de merde… je suis en colère… déjà que je suis en colère contre la terre entière si en plus elle se contrefout de moi… ben là c’est la fin !
La PMA aura-t-elle raison de notre amitié ? Ma rancœur envers les fertiles me brouillerait-elle la vue ?
On doit se voir ce soir (visite du nouveau palais…), qu’allons nous bien pouvoir nous dire ? Ne vais-je pas perdre mon sang froid et l’envoyer péter ? j’angoisse à mort. Elle est à la fois indifférente mais en même temps… je ne devrait pas lui en vouloir. Elle vit certainement une des plus belles périodes de sa vie et moi, sa meilleure amie, je ne suis pas foutu d’être contente et d’être positive par rapport à ce qu’elle vit.
Quoi qu’elle fasse, je n’arrive pas à être vraiment positive ni heureuse pour elle. Je l’envie, je lui en veux… finalement comme on pourrait en vouloir à 1 soeur que les parents préféreraient. J’aimerais avoir ce qu’elle a… sentiment de jalousie, d’impuissance face à cette putain de fucking life, aigreur, impatience… et incrédulité quand je vois ce qu’elle devient…. et envie de hurler…

Je ne sais pas comment faire… le dialogue est rompu. Ces derniers temps, je lui ai plus pleuré dans les bras que je n’ai ri de bon cœur avec elle. Je l’aime et je la déteste en même temps !

 

Edit du 07/08/2014 : où comment vider mon sac fait s’arranger les choses

Hier n’y tenant plus et l’occasion se présentant, j’ai vidé mon sac… je lui ai dit que ça m’avait fait mal son absence depuis quelques mois, que j’avais besoin d’elle… qu’on ne gérait plus du tout ce qu’il nous arrive… Elle l’a très mal pris, j’ai explosé… tout est sorti d’un coup. Elle ne savait que me dire qu’elle n’avait pas le temps… Et plus elle disait ça, plus j’avais envie de hurler que j’avais BESOIN d’ELLE… de mon amie… Que prendre quelques nouvelles par sms n’était pas trop demandé… Notre amitié est trop forte, trop belle pour qu’elle me dise ça !! Elle est parti en claquant la porte, et moi, je suis tombé, en loque… en pleurs… en me disant que j’avais dépassé les bornes et que je l’avais perdu à jamais…

Et là, aujourd’hui, je la vois connecté sur Messenger… Je lui envoie un timide « Bonjour, on peut parlé ? je suis désolé pour hier… s’il te plait… » Elle m’a répondu que oui, on pouvait parlé… Alors voilà, elle m’a dit ce qu’elle avait ressenti quand, pendant sa grossesse, je m’étais éloigné, qu’elle s’était sentie seule… que je l’avais laissé tombé. J’ai essayé de lui faire comprendre que j’avais essayé, mais… c’était tellement difficile… que mon ventre vide me faisait perdre la tête, que je ne pensais qu’à ça, que j’étais désolé qu’elle se soit senti abandonné… que j’ai fait ce que j’ai pu malgré tout… malgré la douleur. Je ne le fais pas exprès, c’est plus qu’une petite gêne, c’est plus qu’une petite attente que quelques mois, ça nous bouffe, ça me bouffe. Je vis PMA, je respire PMA, je bouffe, je chie PMA… Bref… Elle a finit par me dire qu’elle m’aime fort… Je l’aime si fort aussi cette amie de toujours, celle à qui je pense quand on me demande c’est quoi pour toi l’amie idéale…

On verra ce que ça donnera pour la suite… mais voilà, j’espère qu’elle aura compris que de ne rien me dire, c’est pire que tout. Il faut se parler, sinon, on sait plus qui on ai… où on va…

Publicités

3 réflexions sur “Ma « meilleure » amie + Edit « Vidage de sac »

  1. Hello,
    Je rebondis sur ton post parce qu’il me parle…J’ai une amie assez chère depuis plus de 4 ans maintenant..Seulement, c’est une fertile enceinte de son 1er en C1. Lorsqu’elle me l’a annoncé (très joliment, d’ailleurs), nous étions au resto tous les 4 et ben moi, même sans être dans le « mood » bébé , je l’ai mal pris, je ne m’y attendais pas (moi j’avais plus de 30 ans, pas de projet mariage ni bébé en vue avec une carrière en stand by, alors oui, j’étais plus qu’envieuse) et en plus elle était presque dans son 3eme mois, les 12SA. Ils nous l’ont dit car ils avaient « peur » qu’on les « grille » (on partait en week end ensembles pour déguster du vin…)…C’était en 2011. Puis il y a eu notre mariage, elle était témoin, n’est pas venue le jour de mon EVJF pour cause de garde de sa fille mais elle était venue la veille nous faire une surprise donc bon..Puis il y a eu mon tour d’essais, puis l’attente, puis la pma et depuis, même si elle est au courant de tout, elle fait parfois des remarques très désagréables et irréfléchies…Enfin, je trouve, mais en fait je pense qu’elle est juste maladroite…Maintenant que je sens qu’elle va sur son 2eme, c’est encore pire. Je lui ai dit qu’il fallait qu’elle me « ménage », qu’elle me prévienne (plus ou moins, hein,..) de ses « essais », mais comme elle est très discrète là-dessus (je respecte quand même), elle ne me dira rien. Il y a une semaine, nous sommes allés tous ensembles au resto sans leur fille et là, ben je dois avouer que c’était un peu « bippppppppppppppppppppppp », genre, on n’a presque pas parlé…Pourquoi? Ben, en fait, je coirs que de mon côté, j’étais trop occupée à retenir mes larmes car elle a commencé par commander de l’eau (elle ne conduisait pas et aime bien les plaisirs de la vie..)….et son mari aussi….Moi, je me suis donc fait des films (probable, si ça se trouve, il n’en est rien mais alors là, elle est sadique et a décidé de jouer avec mes nerfs) avec cette terrible impression qu’elle avait encore qque chose à m’avouer mais-que-tu-comprends-on-n-a-pas-passé-les-3-mois-alors-je-ne-dis-rien…Encore une fois j’ai eu l’impression qu’elle connaissait ma vie en détail et que ce n’était pas réciproque…En rentrant, mon mari m’a dit « je crois qu’on ne les verra plus trop ces prochains temps, plus grand chose à se dire, des vies différentes, des problèmes différents ». Je n’ai pas été triste de lui répondre par l’affirmative cette fois, c’est la vie…Bref, tout un roman pour te dire que parfois, même avec ces amies qui sont très proches (et-fertiles), il y a des hauts et des bas et que j’espère que ce sera, dans nos cas, pour mieux se retrouver ensuite!
    Encore désolée pour le roman…
    Pdc

    J'aime

    • Plus ça va, plus il est difficile pour nous, pour moi, d’avoir des contacts avec des fertiles… mais cette amie est plus que chère à mon coeur… elle est la soeur que la vie ne m’a pas donné. Il m’est presque impossible de faire un trait sur notre amitié, même pour un temps… On s’est vu 2 fois depuis l’épisode du vidage de sac… Je reste prudente, et moi aussi je m’attends à ce qu’ils mettent en route le deuxième bientôt… mais qui sait… Je verrais bien ! Je sais aussi qu’elle ne me fera pas le coup d’attendre les 12SA pour me le dire… Malgré tout, je pense que ça sera difficile, mais j’espère qu’on parlera plus que pour sa première grossesse car on s’est promis de ne plus laisser de non-dits entre nous. Comme je dit : Wait and see !!

      J'aime

  2. Pingback: Dilemme… | Un ventre vide

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s