Résumé des épisodes précédents !

Parce que l’aventure n’a pas commencé aujourd’hui et qu’il me parait important de résumé un peu ce qu’il s’est passé depuis quelques années…

Lui et moi nous connaissons depuis si longtemps, nous nous aimons depuis aussi longtemps… après notre mariage, nous avons décidé de prendre notre temps… jusqu’à cette année 2011.

2011 : l’année de la décision

Janvier

Nous décidons que cette nouvelle année sera celle où nous auront notre premier enfant… enfin, ça, c’était sans compter cette fucking nature… 😦

 Fin mai 2011

Surprise, j’ai du retard… un petit pipi sur un test de grossesse… et voilà un joli + franc et massive qui s’affiche… Nous sommes aux anges !!! le début de l’aventure…

Fin Juin 2011

Après une première écho mi-juin où le gynéco n’avait pas vu grand chose (trop tôt qu’il nous a dit), nous refaisons une nouvelle échographie… et là, c’est la douche froide. Grossesse non-évolutive… tout s’écroule… Je suis anéanti, Lui, n’est pas mieux. Nous ressortons du cabinet du gynéco avec une ordonnance pour du cytotec et un arrêt de travail de 4 jours pour moi… pour faire « passer » notre rêve.

Nous vivons les pires moments de notre existence… annoncer à ceux qui étaient au courant que c’était fini… pleurer la fin de ce bel espoir… et pour moi, affronter la pharmacie, affronter les autres… et surtout surmonter les douleurs provoquées par cette saloperie de Cytotec… Je me tape tous les effets secondaires… en même temps, on se sert des effets secondaires de ce médicament pour provoquer la fausse couche… donc, à moi les crampes, les contractions abdominales… et j’en passe… cherchez sur le net la notice du Cytotec et lisez la rubrique « effets secondaires », je les ai tous eu… ou presque… mais ça m’a suffit…

Juillet 2011

Retour au boulot, je suis comme un zombie… je traîne ma douleur en essayant tant bien que mal de cacher que je ne vais pas bien… retour chez le gynéco aussi, qui fait une écho de contrôle, pour voir « s’il n’y a plus rien »… « Il en reste un peu, on peut attendre que ça parte avec vos prochaines règles, ou vous pouvez reprendre du cytotec pendant 2 jours »… Euh.. non merci ! on va laisser faire la nature cette fois…

Et après ?

Juillet et août passe… le retour de couche arrive… et bercer par tout ce qu’on a pu me dire suite à ça, on se persuade que si ça a marché une fois, ça remarchera, et très vite… Il n’y a pas de raison.

Oui, mais voilà… ça ne remarchera pas… on laisse passer du temps, je me dis qu’il s’agit sûrement d’un blocage psychologique, je me sens traumatisé par tout ça… alors, je me reconstruit peu à peu, grâce à des séances chez une psy et, en janvier 2012, j’attaque l’acupuncture… ça m’aide à sortir de la déprime dans laquelle je me suis installée.

Mais bon, force est de constater que ça ne remarche toujours pas… Alors, nous décidons de consulter. Fin 2012, rendez-vous est pris chez une spécialiste de l’infertilité dans un centre de PMA. Verdict : si on veut commencer des traitements, je dois perdre 15kg… coup de Bambou sur la tête…

On est fin décembre, les fêtes approchent. On laisse passer les fêtes et je me mets au régime…

2013

Nous attaquons l’année avec le bilan de fertilité. Au programme des réjouissances  : prise de sang, échographie, hystérosalpingographie (hummm que du bonheur), spermogramme, spermoculture… Bref la totale… Nous recevons les résultats et le verdict tombe : tous les taux sont au top… sauf un : l’AMH… j’ai donc un problème de réserve ovarienne . En gros, j’ovule mal, et ça réduit nos chances de concevoir naturellement.

15kg à perdre… allez, même pas peur… Je commence seule, et en Février, je commence un suivi avec un nutritionniste. La descente s’amorce… et en Juillet, Objectif atteint !! comme dira Claudia Schiffon !

Retour au centre de PMA… Bonne nouvelle, les 15kgs sont perdus… on attaque donc un protocole de FIV à la fin du cycle prochain…

Et voilà, l’aventure PMA commence… j’étais déjà très au point sur la température et les tests d’ovulation, nous découvrons la joie des piqures chaque soir, les prises de sang tous les 2 jours, les échos endovaginales qui suivent…

FIV 1

J’attaque le traitement fin août. Le gynéco me prescrit un protocole long… j’apprends à me piquer.. Décapeptyl à partir du 23ème jour du cycle du mois d’août, jusqu’à l’arrivée de mes règles. Echo de contrôle… tout va bien, pas de kyste… quelques follicules. J’attaque le puregon à 300 ui par jour…

Les échos sont bonnes, les prises de sang aussi. Rendez-vous est pris mi-septembre pour ma première ponction. 5 ovules sont ponctionnés (bof bof)… il ne restera qu’un seul embryon, qu’on m’implantera 48h après la ponction.

Commence l’attente… mon médecin traitant m’a mis en arrêt pendant 15 jours, mon boulot m’amène souvent à me déplacer… nous voulons mettre tous les chances de notre côté, dès fois que ça marche… Et à ce moment là, nous pensons vraiment que ça va marcher.

Je fais la prise de sang tant attendu début octobre… et…. ben non… même joueur joue encore. Et comme on n’a obtenu qu’un seul embryon, il faut tout recommencer. Le centre me dit qu’on va se laisser un cycle de repos et on recommence.

Octobre passe… fin novembre… on recommence… enfin, plutôt début décembre, mon cycle traine un peu en longueur, ce qui a le don de m’agacer.

FIV 2 (ou pas)

On recommence sur un protocole court cette fois. Provames à la fin du cycle, puis, à nouveau écho de contrôle… Cette fois, ça sera du GonalF associé à de l’orgalutran (aïe elle fait mal cette saloperie de piqûre). Peu à peu, je deviens une experte toxico… je me pique presque les doigts dans le nez…

Les contrôles commencent : 1er contrôle OK…

Le soir du réveillon de Noël (et oui, 1 an qu’on a eu notre premier rendez-vous au centre), j’ai des pertes de sang… Panique à bord… j’ai rendez-vous 2 jours après pour un nouveau contrôle… on prend notre mal en patience et je flippe en attendant le rendez-vous. La prise de sang est pourri, l’écho est pas bonne… La gynéco arrête tout. On se redonne un cycle de repos, et on se revoit l’année prochaine : « Bonne année M. et Mme S. » 😦

2014

Retour au centre fin Janvier, endomètre tout pourri… on laisse passer ce cycle et on se revoit fin février…

A chaque fois, bien sûr, je prends du Provames pendant 10 jours… pour rien…

Fin février je rattaque le Provames, retour pour une nouvelle écho de contrôle au centre. Cette fois, c’est bon, on recommence…

FIV 3 (… mouais mouais… ou pas, encore…)

Le protocole se passe bien cette fois, je change de produit de stim. Les contrôles sont bons. Mi-mars, on refait une ponction… et là, nouveau coup de bambou, nous n’obtenons qu’un seul et unique ovocyte… autrement dit aucune chance d’obtenir un embryon. Nous sommes effondrés, tout ça pour ça… nous pleurons de colère, de fatigue… j’ai subit encore une fois les injections, les hormones, et une nouvelle ponction et tout ça… POUR RIEN !!!

Là, c’en ai trop pour moi. Je demande à avoir un rendez-vous avec la gynéco, je demande à refaire un bilan pour voir s’il n’y a pas autre chose… et mon cher et tendre propose qu’on tente des inséminations. C’est moins lourd… et on arrivera peut-être à quelque chose. Nous sommes en avril… on attaque au prochain cycle les IAC.

IAC 1

C’est reparti pour un protocole… cette fois, ça sera une IAC. Provames en fin de cycle, contrôle écho… tout va bien. J’attaque la stim au GonalF avec une dose moins importante que sur les FIV.

L’iac aura lieu mi-mai… enfin, on avance… 15 jours d’attente et là, nouvel échec.

IAC 2

On recommence tout immédiatement… tout se passe très bien. Je réagis très bien à la stim (MIRACLE !!)… 3 beaux follicules, un taux d’E2 au top… tout s’annonce bien.
L’IAC a lieu mi Juin…. intérieurement, je compte… cela fera pile 3 ans au jour de la prise de sang qu’on a appris que ma grossesse n’évoluait pas. Je me dis que l’histoire ne peut pas se répéter 2 fois. Que cette fois, c’est la bonne…

Sauf que tout foire à nouveau… j’ai des saignements qui commencent 3 jours avant la prise de sang… au début des pertes marrons, puis, rouge… j’appelle le centre PMA et je fais la prise de sang avant la date fatidique, mais bon… je n’y crois pas.

Les résultats tombent : 16UI/L…. euh… je comprends pas… je suis dans les fourchettes qui disent que c’est bon. Mais j’ai toujours des pertes. J’appelle ma gynéco, on double la progestérone et elle me dit de refaire une prise de sang 4 jours après.

Nouvelle PDS : 19 UI/L… entre temps, les pertes marrons se sont transformés en chute du niagara…. la gynéco me dit que ce n’est pas la bonne, il y a bien eu implantation, mais ça s’est arrêté là… On laisse passer ce cycle, on refait une prise de sang de contrôle 4 jours après histoire d’être sûr que c’est bien fini… Malheureusement, le centre est fermé en août… c’est en faite 2 cycles qu’il va falloir laisser passer.

Et voilà… nous en sommes là. Encore et toujours l’attente ! et ce putain de corps qui ne se laisse pas faire.

Publicités

6 réflexions sur “Résumé des épisodes précédents !

  1. je viens de lire ton parcours, suite à ton message ; le cytotec, tu connais aussi malheureusement…quelle aberration, quelle saloperie…j’espère que la roue va enfin tourner pour vous avec une prochaine IAC.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s